Lecture

//Lecture
­
  • typewriter1

Atelier d’écriture – Clap de fin, le rappel

Hé oui, c’est qu’on n’avait pas envie que ça s’arrête cette aventure avec les copines plumes, alors on a supplié demandé à Anne-Gaëlle de nous proposer un clap de rappel, un dernier exercice, histoire de continuer à jouer les écrivains d’un soir.  (suite…)

2107, 2017
  • 2

Atelier d’écriture – Exercice #3 : les avis des copines !

Allez c’est reparti pour mon article frimeuse, mais les publier ici ces commentaires, c’est en garder une trace, un souvenir agréable 🙂
Voici donc les avis de mes copines plumes sur mon troisième texte, celui où j’ai écrit une lettre à mes os, oui oui !  (suite…)

2007, 2017
  • Le parfum du bonheur

On lit quoi ? – Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

Décidément, qu’est-ce que je lis en ce moment ! Mais je ne pouvais pas ne pas vous parler de ce petit chef d’oeuvre qu’est le troisième roman de Virginie Grimaldi, j’ai nommé « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ». (suite…)

1807, 2017
  • IMG_3982

Atelier d’écriture : troisième exercice !

C’est parti pour mon texte du troisième et dernier exercice. Voici la consigne d’Anne-Gaëlle :

Cette fois-ci, je vous impose une contrainte sur la forme. Je vous demande d’écrire une lettre imaginaire à un personnage totalement improbable : un courrier à un nuage, une déclaration d’amour à un chausse-pied, une lettre de rupture au conducteur de votre RER, une carte postale à votre moi d’il y a dix ans… 

(suite…)

1207, 2017
  • IMG_4145

On lit quoi ? – Les gens heureux lisent et boivent du café – Stéphopoloc !

J’ai lu écouté ce livre sur les conseils de ma copine Clarisse, on a pas mal de goûts en commun en matière de littérature. Rappelez-vous, c’est elle qui m’avait conseillé « Mes mots sont les fleurs de ton silence », d’Antoine Paje.

Bref, tout ça pour dire qu’en parlant de Virginie Grimaldi, dont je vous parlerai sûrement la semaine prochaine, on a dérivé sur Agnès Martin-Lugand, qu’elle m’a chaudement recommandée. (suite…)

Abonnez-vous à Stephopoloc !

Ils en parlent